Accueil » RÉGIONS » A propos des élections législatives. Moins de 247.000 électeurs à l’appel

A propos des élections législatives. Moins de 247.000 électeurs à l’appel

Depuis l’annonce des élections législatives dont leur tenue fixée au 12 juin prochain, Saida vit une ambiance agitée. L’enjeu est de taille mais les citoyens préfèrent vaquer à leurs occupations quotidiennes mais ils doivent savoir que le scrutin législatif est si important pour la vie du peuple et que l’histoire condamnera sans aucun doute la défection… sans bornes des électeurs. Dans ce contexte, il est important de noter que les prochaines élections législatives sont d’abord un moment pour faire le bilan car il s’agit de l’avenir et d’une 2ème République pour nos enfants. Il faut dire que ce sentiment d’indifférence générale est du même coup entretenu par les réseaux sociaux qui « jouent » leur rôle dans les confusions et les amalgames. Parmi les animateurs de ces réseaux sociaux, il y a certains « rentiers-rongeurs » qui agissant sous des noms anonymes, cherchent à grignoter en toute quiétude leur rente en échange de quelques dividendes pour soigner leur style de vie afin de se voiler la conscience… ils invoquent la fatalité et il y a ces innombrables citoyens – éternels spectateurs insensibles qui regardent passer l’histoire – piégés comme des moineaux. Ils se laissent bercer par Face book. L’agitation prématurée de la scène politique locale cacherait-elle des manoeuvres de coulisses? Telle est la question que se posent les citoyens de Saida-ville où tout se sait et rien ne se cache. Et il ne faut pas être un génie en mathématiques pour comprendre ce qui se passe autour de quelques noms de postulants qu’on avance ici et là… Cette mise en scène théâtrale et tragi-dramatique s’est jouée déjà dans un passé pas très lointain lors des dernières consultations électorales qu’elles soient locales ou législatives. Alors à quoi sert une élection si le même Duc et la même Duchesse continuent à confondre ville et duché – citoyens et serfs. Heureux le martyr qui n’a rien vu, pensent quelques citoyens électeurs. En attendant la campagne prévue le 17 mai prochain, les tractations battent leur plein avec des alliances qui se nouent et qui se dénouent au fil des jours. Bien malin qui pourra prédire qui aura le dernier mot – le jour de la vérité. A suivre puisque le bal des élections législatives ne fait que commencer.

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Saïda. Les engagements du nouveau wali

Le nouveau wali de Saida ...

Saïda. Un deuxième suicide en deux jours

La wilaya de Saida semble ...

Saïda. Ce qui attend le wali et son équipe

Visiblement satisfait et galvanisé par ...

Saïda. Suicide d’un pompier et des interrogations

La wilaya de Saida vit ...

Saïda. C’est parti pour la rentrée scolaire

Les élèves des 03 paliers ...