Accueil » ORAN » A moins de 45 jours des J.M 2022. Des routes décapées et abandonnées

A moins de 45 jours des J.M 2022. Des routes décapées et abandonnées

Ça traîne au pôle urbain Belgaid. A moins de 45 jours du lancement d’un important évènement sportif, les jeux méditerranéen 2022, certaines routes, vivent au rythme des siècles du moyen âge. Pour cause, des travaux qui restent inachevés depuis leurs lancements, il y a de cela près de 06 mois. Contrairement au circuit officiel bitumé sur des dizaines de kilomètres, certaines routes adjacentes restent toujours inachevées. Les travaux se sont limités au décapage de la chaussée sans plus. Une situation qui a été derrière un climat d’indignation des automobilistes, qui se trouve en danger dans certains endroits. Le nombre de nids de poules est en pleine croissance. Face au risque de ces nids de poules, des citoyens tentent de bricoler avec des déblais. Les citoyens n’arrivent pas à comprendre pourquoi ces tronçons demeurent toujours décapés. Beaucoup de malfaçons ont été relevées durant les dernières pluies (affaissements, crevasses, fissures..). S’ajoute à cela les débordements des eaux usées, constatés de visu à longueur d’année. Malgré les opérations d’enlèvement des ordures, les décharges sauvages refont surface. Au milieu du pôle urbain Belgaid, les vendeurs et occupants illégaux des espaces publics, sont derrière une anarchie offrant un spectacle honteux.

À propos A.KADER

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Intoxication au monoxyde de carbone. Une famille échappe de justesse à une mort certaine

Selon une source officielle, on ...

Cap Falcon. 01 mort et 02 blessés dans un accident de la route

La corniche oranaise a été ...

Plages interdites à baignade. 02 morts par noyade en 48 heures

Comme chaque année, et malgré ...

Route Belgaid-Ain Franine. Un motocycliste percuté mortellement par une voiture

En fin d’après midi de ...

Suite à une violente bagarre aux armes blanches. Panique dans un grand boulevard à Akid Lotfi

On a frôlé le drame ...