Accueil » ORAN » A l’approche du Ramadhan. Remontée injustifiée depuis samedi du prix de viande de volaille à 500 da

A l’approche du Ramadhan. Remontée injustifiée depuis samedi du prix de viande de volaille à 500 da

Si les ménages semblent en quelque sorte rassérénés après l’injection dans le marché de la viande rouge importée à 1200 da, ce qui est à première vue un signe de bon augure pour le pouvoir d’achat du citoyen au revenu modeste, il n’en demeure pas moins que le poulet commence à donner de sérieux tracas aux consommateurs à moins de deux semaines du mois sacré. En effet et aussi paradoxalement que cela puisse paraître, le prix de la viande de volaille est remonté depuis hier samedi à 500 da après avoir longtemps flirté avec une fourchette, oscillant entre 440 et 460 da le kilo a-t-on constaté sur le marché local. Pour les consommateurs, cette fluctuation du prix du poulet, pour le moins imprévisible malgré les assurances des ministères du commerce et de l’agriculture, ne serait pas sans présager des prix encore élevés de cette denrée alimentaire carnée stratégique très demandée par les pauvres, dans le contexte de la flambée continuelle qui touche les autres viandes rouges, ceci si l’on excepte évidemment le cas de la viande importée de 1200 da. Le Ramadhan qui, comme à chaque année apporte son lot de dépenses onéreuses, sonne désormais le glas pour les consommateurs habitués aux viandes, un mois que la consommation des viandes augmente en Algérie. Le ministère de l’agriculture et du développement rural avait déjà, rappelons-le, il y a quelques semaines, jugé inacceptables les hausses injustifiées des prix de viande de volaille non sans annoncer par la même occasion des mesures de régulation du marché, après avoir constaté que les prix avaient atteint des «pics» dont le dernier fut en octobre 2023 avec un record historique de 640 da le kilo. L’ouverture d’une enquête par le ministre Henni Abdelhafid en décembre 2023 après la constatation des pics enregistrés pour ce produit devant les hausses injustifiées des prix de viande de volaille, a rassuré les consommateurs mais aussi les petits éleveurs qui ont été appelés à participer activement à la filière à travers leur approvisionnement en intrants (aliments de base de volaille) avec la seule autorisation sanitaire délivrée par les services vétérinaire de la wilaya pour l’augmentation de la production de ce produit. De même que le wali Sayoud Saïd avait dans le sillage de ces mesures, convoqué les éleveurs, les agriculteurs, les CCLS, les coopératives d’élevage au même titre que l’Union nationale de paysans algériens (UNPA), ainsi que d’autres acteurs de la filière tels les opérateurs des chambres froides et les éleveurs privés pour leur dicter la feuille de route afin de réguler le marché de la viande de volaille. Seulement voilà, les consommateurs sont restés dubitatifs au marché de la bastille face à la hausse du prix du poulet en chair, cédé à hauteur de 500 da le kilo de quoi surprendre et inquiéter à la fois le commun des mortels mais aussi les spécialistes de la filière. Certains, parmi ces spécialistes, voient à travers cette remonté insensée et subite des cours de viande de volaille comme un nouveau «défi» de certains acteurs occultes et leurs relais les spéculateurs de tous bords, pour tenter de déjouer les mesures prises en la matière au profit du pouvoir d’achat du citoyen.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...

Modalités d’octroi de l’allocation chômage. Le démenti de la Présidence

La Présidence algérienne dément les ...

Les États-Unis envoient des renforts au Moyen-Orient face aux menaces de l’Iran. Crainte d’une grave escalade

L’Iran menace de «punir» Israël ...