Accueil » ORAN » A la veille de l’Aïd El Fitr. Marée humaine dans les magasins d’habillement

A la veille de l’Aïd El Fitr. Marée humaine dans les magasins d’habillement

Comme chaque ramadhan l’achat de vêtements neufs aux enfants commence tôt mais s’intensifie dans les derniers jours. Les familles Oranaises doivent consentir d’énormes sacrifices financiers pour garder les traditions et faire plaisir à leurs enfants. La concurrence vestimentaire bat son plein. Et cette concurrence qui pose problème et surtout coûte trop cher aux parents. Les dépenses liées à cette fête religieuse ont toujours été une saignée pour les familles. Et cette année ne déroge pas à la règle. Surtout que certains commerçants ne peuvent en aucun cas rater cette opportunité religieuse en ce mois de piété, de faire les bonnes affaires. Ils ne s’en cachent point et le reconnaisse sans avoir honte  »on ne peut rien faire, c’est la loi du marché, il faut bien profiter de certaines occasions’’, c’est la réponse de certains vendeurs. De l’avis de nombreuses familles, l’achat des vêtements de l’Aïd n’est pas une mince affaire. C’est une mission difficile qui leur prend pratiquement tout le mois de ramadhan, c’est incroyable, une robe pour fille proposée à 2700 Da, un petit jean à 2500 Da, et une paire de chaussure à plus de 3000 Da. Certains commerçants restent imperturbables et ne consentent aucune réduction. Une tournée au niveau de la ville nouvelle  »Mdina Jdida » ou ailleurs, a permis au Carrefour d’Algérie de constater l’ampleur de cette marée humaine, défiant toutes les mesures de prévention sanitaire. Le plus grave c’est que tous les parents sont accompagnés d’une ribambelle d’enfants, qui à la recherche d’une chemise, qui à la recherche d’un pantalon. Le plus commun des Oranais a oublié le Covid 19. A l’intérieur des magasins, tout est admis. Même les enfants moins de 16 ans sont libres d’entrer en dépit des mesures répressives qui ont été prises contre les commerçants pour parer contre la contamination de la Covid 19. Par contre, certains ménages préfèrent passer commande sur internet pour éviter tout risque de contamination. En effet, les offres concernant les habits voir même les gâteaux ont explosé ces derniers jours sur les réseaux sociaux.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Environnement. Gravats de matériaux, barres de fer et décombres font le décor de notre cité

Le fait de déposer, d’abandonner, ...

Prevention. C’est aussi le rôle des acteurs sociaux

Vols, agressions, drogue, prostitution, émigration ...

Eclairage public. Infractions à la pelle aux règles de sécurité

On sait tous que l’électricité ...

Centre hospitalier universitaire d’Oran (CHU). Casse-tête chinois pour le stationnement

Aller à l’hôpital n’est généralement ...

Cimetières. Ampleur des profanations et rites de sorcellerie

La plupart des cimetières de ...