Accueil » ACTUALITE » 70 milliards de DA pour soutenir l’Initiative nationale. Vaste plan de lutte contre le cancer

70 milliards de DA pour soutenir l’Initiative nationale. Vaste plan de lutte contre le cancer

Quelle nouvelle stratégie de lutte contre le cancer en Algérie? Quels sont les mécanismes mis en place à même de permettre une meilleure distribution des médicaments anticancéreux dans un marché fréquemment floué par des pénuries? Et quelles garanties aussi pour élargir les dépistages du cancer du sein chez les femmes afin de réduire le taux de mortalité? Un vaste plan de lutte anti-cancer est annoncé en grandes pompes par les pouvoirs publics centraux en Algérie. Ce plan repose sur une nouvelle vision, suivant la réalité de la situation oncologique et de l’évolution des différents types de cancer chez toutes les tranches d’âge afin d’en déterminer les priorités de traitement et de prise en charge, en adéquation avec les budgets alloués par l’Etat qui est résolument décidé de réduire les transferts onéreux de malades à l’étranger d’autant plus que le système de santé algérien est en pleine restructuration. Dans ce registre, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a annoncé, jeudi, une initiative nationale de lutte contre le cancer. Une initiative qui entre dans le cadre de l’engagement du président à protéger et à promouvoir la santé des citoyens. Les cancers, particulièrement celui du sein, sont en train de préoccuper les spécialistes algériens en la matière. La nouvelle stratégie du l’Etat s‘appuie essentiellement sur la « prévention » comme l’avait déjà souligné le ministre de la Santé, concernant le plan 2023 -2030 de lutte contre le cancer, faisant par-là même ressortir que plus de 47.050 nouveaux cas ont été enregistrés en 2022. Les statistiques restent un peu inquiétantes malgré le recul des cancers du sein métastasiques de 50 à 20 % depuis les années 2000 en Algérie, grâce notamment à la politique de prévention mais aussi aux dépistages quoi qu’il s’agisse du cancer le plus fréquent en Algérie. Tout compte fait, les chiffres constituant certes une « référence » mais il n’en demeure pas moins qu’une nouvelle approche de suivi et de prévention s’impose. En effet, on parle de 12.000 cas de cancer du sein par an sur un total de 50.000 pour les formes de cancer recensées. Il s’ensuit alors, selon les experts, que ces chiffres restent assez consistants pour inviter à une « initiative » du président de la République, malgré tous les efforts jusque-là car il y va de la santé des Algériens dans un contexte d’expansion démographique et de croissance économique. Comment seront menés donc le suivi et la prévention ? Les suivis de la concrétisation de cette initiative et de l’évaluation de ses résultats seront assurés au niveau de la Présidence de la République. Dans son message adressé aux participants au 22ème Congrès de l’Association médicale arabe contre le cancer (AMAAC) et au 15e Congrès d’oncologie, tenus au Centre international de conférences (CIC) « Abdelatif-Rahal » (Alger)et lu en son nom par le conseiller auprès de la Présidence de la République, Mohamed Seghir Saâdaoui, le président de la République affirme que cette « initiative » « repose sur une série d’objectifs et de programmes que nous comptons réaliser en matière de prévention et de dépistage précoce de cette maladie et de lutte contre les facteurs de risque ». Le président Tebboune a insisté sur « la nécessité d’orienter les investissements électronucléaires vers l’usage médical, de promouvoir la production nationale de médicaments anticancéreux et d’associer les intervenants en matière de prévention et de lutte contre le cancer ». Le chef de l’Etat a mis en exergue la nécessité d’assurer « une meilleure répartition des centres de lutte contre le cancer au niveau national, notamment en termes de radiothérapie, de maladies du sang et de pédiatrie ». Le président a décidé ce faisant de « soutenir l’Initiative nationale de lutte contre le cancer. Pour ce faire, un montant de 70 milliards de DA est dégagé à partir du Fonds national de lutte contre le cancer ». Et ce n’est qu’un début puisque le président a fait savoir que « le Fonds national de lutte contre le cancer bénéficiera de 30 milliards de DA à partir de 2024, dans le cadre de la consolidation annuelle de ses ressources, en plus des autres affectations au titre du budget de l’Etat ». Cette démarche permettra la réalisation de projets essentiels dans « les plus brefs délais » en faveur des « catégories les plus touchées » par cette maladie, a-t-il dit. Le président a annoncé également la « mise en place d’un vaste plan qui permet d’élargir les dépistages du cancer du sein aux femmes âgées entre 40 et 45 ans. Ces efforts se poursuivront au cours des trois prochaines années pour étendre ces dépistages aux autres tranches d’âge. Cette stratégie, a-t-il expliqué, vise à en finir « définitivement » avec la pénurie et le manque de médicaments destinés à cette catégorie, ajoutant qu’un « système numérique sera mis en place pour définir les besoins en matière de médicaments et assurer une bonne distribution grâce à toutes les facilités prévues ». Il a fait savoir, en outre, qu’il sera procédé à la numérisation des fichiers relatifs aux patients cancéreux afin de les relier au registre national d’état civil pour « gagner en précision ». Le président Tebboune a enfin souligné que le « système de lutte contre le cancer bénéficiera d’un programme national de recherches, associant les ministères de l’Enseignement supérieur et de la Santé, l’Académie algérienne des sciences et des technologies (AAST) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) ».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Projet de réalisation d’une zone franche et d’une route Tindouf-Zouerate. Algérie-Mauritanie: Nouvelle étape historique

L’Algérie tient à renforcer sa ...

Etude de réhabilitation du Marché de la Bastille. Un projet estimé à plus de 60 milliards de centimes

Le marché populaire des fruits, ...

Ras Al Ain. «800 autres familles seront relogées, ce qui porte le total à 2.100»

Après le report décidé en ...

Le wali d’Oran lors de Journée nationale du Chahid : «Les martyrs de la Révolution une «référence» pour la résistance palestinienne»

Les réactions en cascade des ...

Cessez-le-feu immédiat à Gaza. Le travail colossal de l’Algérie à l’ONU

Près de 30.000 personnes sont ...